Les experts des comités consultatifs®

Experts du comité consultatif®

450-238-1004

Experts du comité consultatif®

450-238-1004

On m’a récemment demandé de faire une présentation à de jeunes professionnels pour leur indiquer comment accéder à des conseils d’administration (CA).  Il s’agit d’un sujet fort intéressant, car c’est différent pour chaque personne, selon ses intérêts, son expérience et ses valeurs. Peu importe votre âge, ce questionnement offre matière à réflexion pour ceux qui s’interrogent sur une implication à un CA. Voici un résumé.

Les conseils d’administration sont l’endroit ou des décisions sont prises. Comme dans le monde du travail plus on gravit les échelons moins il y a de postes disponibles.  Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.  Généralement ceux qui accèdent à un CA y sont invités.  Cela prend de la stratégie, pour être recruté, car il faut être impliqué, connu et reconnu des membres du comité

La toute première question à se poser est; suis-je prêt à investir le temps et les efforts pour réussir?

Même si vous êtes là au bon moment  vous aurez à libérer du temps de votre programme pour siéger au conseil et participer aux activités de l’organisation.  Lorsque vous acceptez de siéger à un CA ou un Comité consultatif(CC), vous vous engagez à être préparé et présent à chaque réunion pour une période de temps déterminée.  Dans les meilleurs conseils, votre implication et votre apport seront évalués.

Selon le type de conseil, vous aurez des obligations qui  pourront dépasser les réunions.

Le CC : Vous êtes invité pour votre connaissance approfondie du milieu. Outre les réunions, il ce peut que vous ayez à faire des introductions et partager certains contacts.

Le CA «mécène» :  Vous êtes invité pour votre influence et votre habileté à lever des fonds.  Au-delà de votre participation aux réunions, vous aurez à vendre des billets et être présent a chaque activité de collecte de fonds.

Le CA «organisme sans permanence» :  Les membres du conseil s’acquittent des tâches reliées à la permanence, comptabilité, administration au quotidien, correspondance et communication, etc.

Le CA OBNL : Souvent, vous êtes dans l’obligation de soutenir l’organisation, de faire partie de sous comités et de participer aux activités

Le CA (entreprise privée) :  Vous devez maîtriser les dossiers puisque vous aurez à prendre des décisions dont vous serez garant. Outre le temps de préparation pour les réunions, il ce peut que vous ayez à faire des introductions et partager certains contacts.

Les CA d’organismes publics, tout comme ceux de compagnies cotées en bourse ne sont accessibles qu’à des personnes qui possèdent déjà une solide expérience, souvent jumelée à une accréditation spécifique.

Il existe autant de types de conseils qu’il y a de types de personnes.   Vous devez donc bien cerner  pourquoi vous désirez siéger à un conseil.

  1. Avez une vision à partager?
  2. Désirez-vous changer le monde?
  3. Avez-vous une cause qui vous tient cœur spécifiquement?
  4. Avez-vous une expertise particulière à partager, sans nécessairement être rémunéré?
  5. Avez-vous un vécu qui vous permet d’envisager les enjeux différemment et d’offrir de nouveau alternatifs?
  6.  Désirez-vous rencontrer et travailler avec des gens que vous n’auriez pas l’occasion de connaître autrement?
  7. Pour vivre l’expérience de gouvernance?
  8. Ça fait partie de votre plan de carrière ?

Toutes les raisons sont bonnes, pourvu que vous soyez prêt à vous engager et à vous impliquer avec professionnalisme.  Comme pour un emploi votre réputation est toujours en jeu.

Pour vos premiers pas, voici quelques pistes à considérer :

  • Association professionnelle
  • Organismes communautaires
  • Chambres de commerce
  • Caisses populaires
  • Comités d’études
  • Conseils d’écoles
  • CLSC
  • Activités de levée de fond

Dans chaque cas, faites vos recherches avant de vous engager.  Toutes les organisations cherchent des bénévoles engagés et fiables, vous avez l’embarras du choix.  Assurez-vous que vos valeurs et votre intérêt sont au rendez-vous.  Avant d’accepter de siéger à un CA exigez de voir les preuves d’assurances et que l’organisation est saine et bien gérée.

Donnez-vous un terme ou peut-être deux, ne pensez pas vous impliquer à vie. Faites attention aux ghettos.  Si vous voyez que les membres du conseil possèdent tous le même profil, l’évolution de l’organisation ne sera pas au rendez-vous.

Votre implication à un CA même un CA payant n’est pas une obligation et vous avez le droit d’être sélectif.

 

Faites-moi parvenir vos questions spécifiques et si le cas s’y prête votre situation sera peut-être sélectionnée comme sujet pour notre prochaine parution.

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Encore plus à explorer

Are your ready to reap the benefits of an Advisory Board?


Êtes vous prêts à bénéficier d’un comité consultatif?