Normand Hetu

Catégories

Question de croissance

De nombreuses études ont démontré que le tissu entrepreneurial canadien reposait surtout sur de petites entreprises et que les entreprises de moyennes et grandes tailles sont peu présentes. Il faut en favoriser l’émergence. En 2016, la BDC constatait que seule une infime partie des petites entreprises – 0,10 % – a dépassé le seuil de 100 employés. Cela représente une diminution de plus de 40 % par rapport au 0,18 % de petites entreprises qui y sont parvenues en 2001. Pour leur part, les moyennes entreprises (comptant de 100 à 499 employés) éprouvent les mêmes difficultés. Elles constituaient 0,93 % du nombre total d’entreprises canadiennes en 2013, contre 1,04 % en 2001.

Le Comité consultatif : un allié stratégique pour la croissance des entreprises

En soi, la mise en place d’un Comité n’en fait pas immanquablement un tel allié. Il faut une réflexion éclairée et réaliste, un processus rigoureux et éprouvé, ainsi qu’une démarche solidement encadrée, formelle et à la fois souple pour s’adapter au contexte particulier de chaque Chef d’entreprise et de chaque entreprise.

L’innovation : vecteur indispensable de la croissance.

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. » (Antoine de Saint-Exupéry). Pour réaliser un rêve, il faut souvent faire appel à la créativité; de nouvelles façons de voir et de se projeter dans la réalité. En entreprise, l’innovation renvoie à une façon imaginative de faire face au changement. Et pourtant…

De Québec Inc. à Québec + International : un écosystème en mouvance

À l’instar de ces précurseurs, de plus en plus d’entrepreneurs ont la volonté et la capacité de devenir des acteurs importants sur les marchés mondiaux. Un écosystème d’entrepreneurs qui ont réussi ou sont en voie de le réaliser servent de modèle et apportent leur soutien à une prochaine génération d’entrepreneurs.

La croissance d’entreprise : au cœur de nos préoccupations

Malgré tous ces apports, la grande entreprise fait face à des réalités hostiles et de nombreux défis. Pour sa part, la PME jouit de certains avantages indéniables telles son agilité et sa capacité de suivre, voire même, de devancer les vagues de nouvelles tendances.
Pour nous, il faut conjuguer avec tous ces atouts, diversifier et nourrir l’écosystème. L’un n’est pas mieux ou pire que l’autre, mais bien complémentaire et nécessaire pour la bonne santé de l’écosystème.

Croissance et stratégies

La croissance est question de stratégie et d’exécution. La fait-on seul, à l’interne; avec des partenaires externes; avec des partenaires financiers ; avec des partenaires et des financiers. Tout est possible et tout est valable.

Mener le changement par l’internationalisation

Pour tout dirigeant d’entreprise, cet atelier était un lieu de réflexion stimulant. Mis en perspective par le ministre de l’Économie et de l’innovation, Pierre Fitzgibbon, il réunissait des dirigeants d’entreprises ayant réussi à l’international.
Il présente 2 constats et 4 ingrédients qui mènent a la réussite.

Croissance d’entreprise: une vision globale

Gérer une entreprise c’est relever au quotidien de nombreux défis et enjeux. Un des enjeux importants auquel les dirigeants d’entreprises, et notamment ceux des PME, sont confrontés a trait aux ressources humaines. L’actualité de même que les différents acteurs du milieu de soutien aux entreprises ramènent constamment à l’avant- scène cet enjeu ainsi que les défis qu’il pose.  Que ce soit pour la croissance, la compétitivité, la pérennité, l’adoption de nouvelles technologies ou autres. Que ce soit dans les grands centres ou en régions, les problèmes liés aux ressources humaines causent des problèmes à nos dirigeants. C’est d’ailleurs un thème récurrent qui revient dans les discussions de nos comités consultatifs.

L’art de bien s’entourer 

…au fil de nos interventions nous amènent à partager un certain nombre de réflexions et des actions minimales requises afin de bien s’entourer. À la lueur de nos échanges, un certain nombre de prérequis nous sont apparus déficients dans la démarche de mise en place et de fonctionnement des instances de soutien de l’entreprise. Pour qu’un comité consultatif soit stratégique et qu’il apporte les bénéfices escomptés, il faut :

L’entreprise familiale : Au cœur du dynamisme entrepreneurial

Plus de 90% des entreprises seraient familiales et elles ne sont pas toujours petites…Une famille entrepreneuriale est celle qui se soucie de la croissance et de l’épanouissement du patrimoine familial, de l’entreprise familiale et de toutes les parties impliquées. Ce qui commence par de saines relations entre les membres de la famille. Il faut prévoir des moments pour que ses membres se rencontrent, échangent et aient du plaisir à le faire.

Question de croissance

De nombreuses études ont démontré que le tissu entrepreneurial canadien reposait surtout sur de petites entreprises et que les entreprises de moyennes et grandes tailles sont peu présentes. Il faut en favoriser l’émergence. En 2016, la BDC constatait que seule une infime partie des petites entreprises – 0,10 % – a dépassé le seuil de 100 employés. Cela représente une diminution de plus de 40 % par rapport au 0,18 % de petites entreprises qui y sont parvenues en 2001. Pour leur part, les moyennes entreprises (comptant de 100 à 499 employés) éprouvent les mêmes difficultés. Elles constituaient 0,93 % du nombre total d’entreprises canadiennes en 2013, contre 1,04 % en 2001.

Le Comité consultatif : un allié stratégique pour la croissance des entreprises

En soi, la mise en place d’un Comité n’en fait pas immanquablement un tel allié. Il faut une réflexion éclairée et réaliste, un processus rigoureux et éprouvé, ainsi qu’une démarche solidement encadrée, formelle et à la fois souple pour s’adapter au contexte particulier de chaque Chef d’entreprise et de chaque entreprise.

L’innovation : vecteur indispensable de la croissance.

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. » (Antoine de Saint-Exupéry). Pour réaliser un rêve, il faut souvent faire appel à la créativité; de nouvelles façons de voir et de se projeter dans la réalité. En entreprise, l’innovation renvoie à une façon imaginative de faire face au changement. Et pourtant…

De Québec Inc. à Québec + International : un écosystème en mouvance

À l’instar de ces précurseurs, de plus en plus d’entrepreneurs ont la volonté et la capacité de devenir des acteurs importants sur les marchés mondiaux. Un écosystème d’entrepreneurs qui ont réussi ou sont en voie de le réaliser servent de modèle et apportent leur soutien à une prochaine génération d’entrepreneurs.

La croissance d’entreprise : au cœur de nos préoccupations

Malgré tous ces apports, la grande entreprise fait face à des réalités hostiles et de nombreux défis. Pour sa part, la PME jouit de certains avantages indéniables telles son agilité et sa capacité de suivre, voire même, de devancer les vagues de nouvelles tendances.
Pour nous, il faut conjuguer avec tous ces atouts, diversifier et nourrir l’écosystème. L’un n’est pas mieux ou pire que l’autre, mais bien complémentaire et nécessaire pour la bonne santé de l’écosystème.

Croissance et stratégies

La croissance est question de stratégie et d’exécution. La fait-on seul, à l’interne; avec des partenaires externes; avec des partenaires financiers ; avec des partenaires et des financiers. Tout est possible et tout est valable.

Mener le changement par l’internationalisation

Pour tout dirigeant d’entreprise, cet atelier était un lieu de réflexion stimulant. Mis en perspective par le ministre de l’Économie et de l’innovation, Pierre Fitzgibbon, il réunissait des dirigeants d’entreprises ayant réussi à l’international.
Il présente 2 constats et 4 ingrédients qui mènent a la réussite.

Croissance d’entreprise: une vision globale

Gérer une entreprise c’est relever au quotidien de nombreux défis et enjeux. Un des enjeux importants auquel les dirigeants d’entreprises, et notamment ceux des PME, sont confrontés a trait aux ressources humaines. L’actualité de même que les différents acteurs du milieu de soutien aux entreprises ramènent constamment à l’avant- scène cet enjeu ainsi que les défis qu’il pose.  Que ce soit pour la croissance, la compétitivité, la pérennité, l’adoption de nouvelles technologies ou autres. Que ce soit dans les grands centres ou en régions, les problèmes liés aux ressources humaines causent des problèmes à nos dirigeants. C’est d’ailleurs un thème récurrent qui revient dans les discussions de nos comités consultatifs.

L’art de bien s’entourer 

…au fil de nos interventions nous amènent à partager un certain nombre de réflexions et des actions minimales requises afin de bien s’entourer. À la lueur de nos échanges, un certain nombre de prérequis nous sont apparus déficients dans la démarche de mise en place et de fonctionnement des instances de soutien de l’entreprise. Pour qu’un comité consultatif soit stratégique et qu’il apporte les bénéfices escomptés, il faut :

L’entreprise familiale : Au cœur du dynamisme entrepreneurial

Plus de 90% des entreprises seraient familiales et elles ne sont pas toujours petites…Une famille entrepreneuriale est celle qui se soucie de la croissance et de l’épanouissement du patrimoine familial, de l’entreprise familiale et de toutes les parties impliquées. Ce qui commence par de saines relations entre les membres de la famille. Il faut prévoir des moments pour que ses membres se rencontrent, échangent et aient du plaisir à le faire.