Catégories

Mener le changement par l’internationalisation

Pour tout dirigeant d’entreprise, cet atelier était un lieu de réflexion stimulant. Mis en perspective par le ministre de l’Économie et de l’innovation, Pierre Fitzgibbon, il réunissait des dirigeants d’entreprises ayant réussi à l’international.
Il présente 2 constats et 4 ingrédients qui mènent a la réussite.

L’art de poser des questions

L’entrepreneur y gagne, car sa vision aura une meilleure chance de devenir une réalité. De plus chaque membre de l’équipe est d’autant plus responsabilisé. Dans  « 6 mois » si le projet n’a pas réussi il sera plus facile de faire le point ou du moins les causes seront certainement plus évidentes. Plus  le Chef d’entreprise prend goût à poser des questions, plus il voudra recevoir des réponses stimulantes.  C’est également dans ce contexte qu’un comité consultatif stratégique prend tout son sens. 

Croissance d’entreprise: une vision globale

Gérer une entreprise c’est relever au quotidien de nombreux défis et enjeux. Un des enjeux importants auquel les dirigeants d’entreprises, et notamment ceux des PME, sont confrontés a trait aux ressources humaines. L’actualité de même que les différents acteurs du milieu de soutien aux entreprises ramènent constamment à l’avant- scène cet enjeu ainsi que les défis qu’il pose.  Que ce soit pour la croissance, la compétitivité, la pérennité, l’adoption de nouvelles technologies ou autres. Que ce soit dans les grands centres ou en régions, les problèmes liés aux ressources humaines causent des problèmes à nos dirigeants. C’est d’ailleurs un thème récurrent qui revient dans les discussions de nos comités consultatifs.

L’art de bien s’entourer 

…au fil de nos interventions nous amènent à partager un certain nombre de réflexions et des actions minimales requises afin de bien s’entourer. À la lueur de nos échanges, un certain nombre de prérequis nous sont apparus déficients dans la démarche de mise en place et de fonctionnement des instances de soutien de l’entreprise. Pour qu’un comité consultatif soit stratégique et qu’il apporte les bénéfices escomptés, il faut :

L’entreprise familiale : Au cœur du dynamisme entrepreneurial

Plus de 90% des entreprises seraient familiales et elles ne sont pas toujours petites…Une famille entrepreneuriale est celle qui se soucie de la croissance et de l’épanouissement du patrimoine familial, de l’entreprise familiale et de toutes les parties impliquées. Ce qui commence par de saines relations entre les membres de la famille. Il faut prévoir des moments pour que ses membres se rencontrent, échangent et aient du plaisir à le faire.

3 cas types dans l’entreprise familiale

La beauté du comité consultatif est qu’il n’y ait aucune perte de pouvoir ou d’obligation de se plier à des consignes institutionnelles.  Le plaisir reste, le travail devient moins ardu et l’harmonie plus souvent au rendez-vous puisque les décisions prises le sont en toute connaissance de cause.  

Entreprise familiale, expérience de qualité

Le comité consultatif est une excellente pratique d’affaires, car il cumule les nombreux bénéfices et permet à la PME familiale de fonctionner comme une grande entreprise tout en gardant l’humanité et les valeurs qui était à la base de ses premiers succès.

Le comité consultatif, un bijou qui s’adapte

Une fois que l’on connaît la puissance du comité consultatif,
nous pouvons l’utiliser de façon à attaquer des problèmes très précis ou à soutenir une démarche sur le long terme.

Le Comité consultatif : catalyseur de changement

Dans un monde changeant, un plan de 3 à 5 ans, n’est peut-être pas sain et justifié. Il est sûrement préférable de l’ajuster au contexte de chacun. En lieu et place, il pourrait être préférable de se doter d’une vision à long terme (10, 15, 20 ans) avec un plan d’action pour les six ou douze prochains mois.

Scaling-up qu’est-ce exactement

Pour amener une entreprise à $1 ou 2M, ça prend de la vision et un travail acharné. Pour la faire passer à $10M et plus, on pourrait penser qu’on n’a qu’à poursuivre sur cette même lancée. Il en est tout autre. Au premier stade, l’entrepreneur a trouvé la bonne adaptation produit-marché et démontré que le produit avait une valeur clairement établie. Il est bien reçu par les utilisateurs (nice-to-have) sans toutefois procurer l’effet de nécessité absolue (must-have). Et c’est cet effet qu’il faut créer si on veut passer d’une entreprise à succès à un leader de l’industrie. C’est l’effet « pull ».

Mener le changement par l’internationalisation

Pour tout dirigeant d’entreprise, cet atelier était un lieu de réflexion stimulant. Mis en perspective par le ministre de l’Économie et de l’innovation, Pierre Fitzgibbon, il réunissait des dirigeants d’entreprises ayant réussi à l’international.
Il présente 2 constats et 4 ingrédients qui mènent a la réussite.

L’art de poser des questions

L’entrepreneur y gagne, car sa vision aura une meilleure chance de devenir une réalité. De plus chaque membre de l’équipe est d’autant plus responsabilisé. Dans  « 6 mois » si le projet n’a pas réussi il sera plus facile de faire le point ou du moins les causes seront certainement plus évidentes. Plus  le Chef d’entreprise prend goût à poser des questions, plus il voudra recevoir des réponses stimulantes.  C’est également dans ce contexte qu’un comité consultatif stratégique prend tout son sens. 

Croissance d’entreprise: une vision globale

Gérer une entreprise c’est relever au quotidien de nombreux défis et enjeux. Un des enjeux importants auquel les dirigeants d’entreprises, et notamment ceux des PME, sont confrontés a trait aux ressources humaines. L’actualité de même que les différents acteurs du milieu de soutien aux entreprises ramènent constamment à l’avant- scène cet enjeu ainsi que les défis qu’il pose.  Que ce soit pour la croissance, la compétitivité, la pérennité, l’adoption de nouvelles technologies ou autres. Que ce soit dans les grands centres ou en régions, les problèmes liés aux ressources humaines causent des problèmes à nos dirigeants. C’est d’ailleurs un thème récurrent qui revient dans les discussions de nos comités consultatifs.

L’art de bien s’entourer 

…au fil de nos interventions nous amènent à partager un certain nombre de réflexions et des actions minimales requises afin de bien s’entourer. À la lueur de nos échanges, un certain nombre de prérequis nous sont apparus déficients dans la démarche de mise en place et de fonctionnement des instances de soutien de l’entreprise. Pour qu’un comité consultatif soit stratégique et qu’il apporte les bénéfices escomptés, il faut :

L’entreprise familiale : Au cœur du dynamisme entrepreneurial

Plus de 90% des entreprises seraient familiales et elles ne sont pas toujours petites…Une famille entrepreneuriale est celle qui se soucie de la croissance et de l’épanouissement du patrimoine familial, de l’entreprise familiale et de toutes les parties impliquées. Ce qui commence par de saines relations entre les membres de la famille. Il faut prévoir des moments pour que ses membres se rencontrent, échangent et aient du plaisir à le faire.

3 cas types dans l’entreprise familiale

La beauté du comité consultatif est qu’il n’y ait aucune perte de pouvoir ou d’obligation de se plier à des consignes institutionnelles.  Le plaisir reste, le travail devient moins ardu et l’harmonie plus souvent au rendez-vous puisque les décisions prises le sont en toute connaissance de cause.  

Entreprise familiale, expérience de qualité

Le comité consultatif est une excellente pratique d’affaires, car il cumule les nombreux bénéfices et permet à la PME familiale de fonctionner comme une grande entreprise tout en gardant l’humanité et les valeurs qui était à la base de ses premiers succès.

Le comité consultatif, un bijou qui s’adapte

Une fois que l’on connaît la puissance du comité consultatif,
nous pouvons l’utiliser de façon à attaquer des problèmes très précis ou à soutenir une démarche sur le long terme.

Le Comité consultatif : catalyseur de changement

Dans un monde changeant, un plan de 3 à 5 ans, n’est peut-être pas sain et justifié. Il est sûrement préférable de l’ajuster au contexte de chacun. En lieu et place, il pourrait être préférable de se doter d’une vision à long terme (10, 15, 20 ans) avec un plan d’action pour les six ou douze prochains mois.

Scaling-up qu’est-ce exactement

Pour amener une entreprise à $1 ou 2M, ça prend de la vision et un travail acharné. Pour la faire passer à $10M et plus, on pourrait penser qu’on n’a qu’à poursuivre sur cette même lancée. Il en est tout autre. Au premier stade, l’entrepreneur a trouvé la bonne adaptation produit-marché et démontré que le produit avait une valeur clairement établie. Il est bien reçu par les utilisateurs (nice-to-have) sans toutefois procurer l’effet de nécessité absolue (must-have). Et c’est cet effet qu’il faut créer si on veut passer d’une entreprise à succès à un leader de l’industrie. C’est l’effet « pull ».