Au-delà des banques de candidats

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Votre nom est dans une ou plusieurs banques de référencement pour des postes d’administrateur d’entreprise, mais personne ne vous appelle? 

Les banques de référencement  comme les réseaux sociaux sont statiques, vous devez les rendre dynamiques en vous impliquant directement dans les activités du groupe, ou vous en servir comme appui à d’autres démarches.  Cependant agir d’une façon proactive n’est pas toujours aisé pour certaines personnes.

Être membre de l’IAS ou de CAS démontre que vous avez une accréditation pour être administrateur.  Votre pédigrée  apparaîtra dans la banque d’administrateurs,  mais les chances d’être identifiés lors d’une recherche sont minimes. 

Dans les faits, les professionnels chevronnés du milieu du recrutement de cadres ou de recherche de compétences pointus préfèrent travailler avec des recommandations.  Ce qui distingue les grands bureaux de recrutement c’est l’étendue de leurs réseaux, ils se servent rarement de banques. Pour les recruteurs professionnels, la recommandation de candidatures est une façon privilégiée pour gérer le risque.   Ainsi les administrateurs qui ont de l’expérience seront contactés en priorité, parce qu’ils ont des compétences reconnues.  Ils se sont fait connaître et remarquer. 

Ce n’est pas une tâche facile, mais c’est un défi de taille pour certaines personnes plus introverties, qui n’ont pas encore aguerri l’expérience recherché. Suivre des cours et collectionner des diplômes ne suffit pas. Il faut se faire remarquer dans le domaine qui vous intéresse.  La force du bon administrateur est son écoute, son habileté à comprendre des situations complexes, de creuser et d’examiner les enjeux.  Ces forces définissent beaucoup des personnes qui ont tendance à être plus introvertis dans le milieu des affaires. 

Selon le livre de Susan Cain, « Quiet : The Power of Introverts in a World that can’t Stop Talking» les introvertis forment de 30%  à 50%  de notre population. 

Il est important de penser autrement si nous désirons tenir compte des différents profils de personne recherchés pour servir sur des comités consultatifs ou des conseils d’administration.  Réunir les  dirigeants qui cherchent des administrateurs ou des personnes aptes à être de bons conseils ne peut pas passer par les réseaux connus. Cela prend des activités qui répondront aux besoins ces personnes dans notre milieu des affaires qui restent un secret bien gardé

Si vous vous reconnaissez parmi ceux et celles qui aimeraient mieux se faire connaître sans faire des démarches contraire à votre nature profonde, abonnez-vous à notre bulletin électronique pour ne pas manquer les activités qui vous sont destinées.

Encore plus à explorer