La diversité – etre soi-même – le ressourcement

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Les idées abondent, des groupes informels, se dessinent, changent et prennent une nouvelle forme. Les décisions sont prises rapidement, défaites, puis raffinées. Des plans sont faits, puis refaits et perfectionnés. 

Trois heures plus tard, vous et une salle remplie de personnes talentueuses avez utilisé votre connaissance, expérience, expertise et votre enthousiasme collectif pour créer quelque chose d’exceptionnel.

Beaucoup de vos collègues sont dynamisés et veulent aller fêter l’occasion.  Vous désirez retrouver votre intimité et faire le plein. 

Vous êtes introverti (réservé). 

Vous n’êtes pas seul. Entre un tiers et la moitié, des personnes sur terre sont introverties. 

Le mot réservé est plus descriptif de notre façon d’être, car nous ne sommes pas nécessairement gênés, timides ou inconfortables dans un groupe.

Le concept d’introversion explique comment nous nous ressourçons. Les extravertis ont besoin de stimulation, ils se nourrissent d’interaction avec les autres. Les introvertis se sentent plus en moyens dans des milieux tranquilles et paisibles. L’un n’est pas mieux que l’autre, c’est juste différent.

Notre bulletin du mois de mai déjà faisait référence à Susan Cain, auteur de  Quiet: The Power of Introverts in a World That Can’t Stop Talking.  Nous reprenons ces propos, car la période de vacances estivales offre le moment parfait pour nous ressourcer, même si nous ne prenons pas de vacances officielles.

Les extrovertis se nourrissent de l’énergie des autres, ainsi ils préféreront les sports d’équipes.   Les introvertis sont plus aptes à se servir de leurs propres réserves mentales et émotives pour faire le plein. Ils préféreront la lecture, la nage, la promenade.  Deux façons différentes qui en disent long sur nos qualités innées.  

Le monde des affaires semble plus tôt conçu pour la performance des extrovertis.  Il nous suffit de penser aux réunions d’équipe, aux formations, colloques, foires industrielles, congres professionnels et quasiment chaque occasion de faire de nouveaux contacts.

Pour ceux d’entre nous qui sont plus réservés, la réussite dans un contexte de survoltage social est de simplement bien planifier.  Cela nous convient d’ailleurs parfaitement, car la planification est souvent une de nos forces. L’été alors que les bureaux sont presque vides nous disposons de plus de temps de réflexion.

Misez sur vos forces

De façon consciente ou inconsciente, les personnes réservées, font le plein en faisant mentalement le tri et le classement de données et d’idées. Nous excellons naturellement à la planification.  Le processus de ressourcement de la personne introverti offre un moment de recul qui peut-ce traduire par une habilité inné d’être de bon conseil, voir stratégique.

Les personnes réservées ont beaucoup de qualités. Nous avons un grand sens de l’écoute particulièrement en face à face. Nous pouvons facilement créer un niveau d’intimité, car l’écoute attentive permet de poser des questions très pertinentes.  Selon notre capacité d’écoute, certains diraient que nos questions sont intuitives.

Lorsque l’on rajoute des questions d’intérêt pour notre interlocuteur telles : Pourquoi ils ont fait ce qu’ils ont fait, ou qu’est qu’ils ont appris ou aimer de ce qu’ils ont fait,etc…. nous nous distinguons. L’écoute est un des plus grands compliments que nous pouvons offrir. 

C’est une façon de faire de vrais contacts et de créer des amitiés.

Les qualités de personnes réservées sont recherchées pour siéger au sein de comités consultatifs.  La diversité passe aussi par l’approche et la façon de penser.

Encore plus à explorer