Le conseil d’administration est-il nécessaire?

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Un Conseil d’administration oui mais….

Dans l’article intitulé Gouvernance de PME : Jean-Yves Sarazin et le Groupe Delom paru le lundi 7 mai 2012 dans le quotidien La Presse, il est question d’un entrepreneur qui décide de s’entourer pour mieux réussir. C’est un réflexe qui est apprécié par les institutions financières et qui les sécurisent surtout lorsqu’une PME est en phase de croissance.

L’article traite d’un PDG qui a choisi de mettre en place un Conseil d’administration (CA) qui lui a permis, dès la première réunion, d’économiser $40K en réaménageant les prêts hypothécaires de l’entreprise.

Conseil d’administration est une entité légale qui représente les (investisseurs/propriétaires de l’entreprise).

Avec le temps il a apprit qu’un Comité consultatif (CC) est tout aussi efficace qu’un bon CA, mais est surtout plus souple et beaucoup moins dispendieux.

Ce qui distingue le CC du CA est la force exécutoire des décisions prises au sein de ces comités. Avec un CC en place, le PDG n’est pas tenu d’exécuter les recommandations du comité comme ce serait le cas de résolutions votées par un véritable CA. Le CC lui laisse donc une plus grande marge de manœuvre.

Il est important de retenir qu’un CA implique des: 

  • des responsabilités légales associées au statut d’administrateur
  • difficultés occasionnelles de couvrir certains risques par des assurances appropriées.

Si votre compagnie n’est pas cotée en bourse et que vous n’êtes pas tenu, par vos investisseurs de mettre en place un CA en bonne et dûe forme, il se pourrait qu’un CC performant, bien structuré, dont les membres sont triés sur le volet soit la solution la plus simple, la plus économique et la plus rentable pour votre entreprise.

Encore plus à explorer