Les experts des comités consultatifs®

Experts du comité consultatif®

450-238-1004

Experts du comité consultatif®

450-238-1004

Jetons de présence : n’oubliez pas de les déclarer!

Les jetons de présence versés à un membre d’un comité consultatif sont souvent symboliques, car ils reflètent les revenus de la PME. Il est donc facile «d’oublier» de déclarer ces sommes reçues, qui sont presque insignifiantes par rapport à vos autres revenus. Or, ne pas les déclarer pourrait vous coûter cher.

Voici quelques idées afin de traiter adéquatement ces revenus ou ces dépenses, selon votre situation.

Vous êtes membre d’un comité consultatif

Dans ce cas, vous devez déclarer tous revenus d’emploi que vous recevez. Même s’il ne s’agit que de quelques centaines de dollars, si vous faites l’objet d’une vérification fiscale et qu’on découvre que vous avez obtenu des jetons de présence, vous aurez à payer des pénalités et des intérêts sur les montants dus. 

L’entreprise qui a un comité consultatif doit émettre un T4-1 pour tous ses membres si ceux-ci n’ont pas une compagnie incorporée. Informez-vous auprès de votre comptable ou de votre fiscaliste pour savoir quelle est la meilleure façon de procéder relativement à vos déclarations de revenus. Comme vous le savez certainement, l’incorporation de votre entreprise pourrait vous donner droit à certaines déductions, mais ce n’est pas pour tout le monde.

Bien entendu, vous avez toujours l’option de demander à l’entreprise de faire don de vos jetons à l’organisme de charité de votre choix.

Parlez-en avec votre fiscaliste et vous serez en mesure de comptabiliser vos revenus de façon avantageuse et d’avoir l’esprit tranquille. 

Votre entreprise a un comité consultatif 

Dans ce cas, vous devez consulter votre comptable ou votre fiscaliste pour savoir comment traiter cette dépense.  Est-ce bien une dépense, une rémunération autre chose? Certains membres ont une entreprise incorporée ou enregistrée, avec ou sans numéros de taxes, alors que d’autres n’ont ni l’une ni l’autre.

Dans tous les cas, il est essentiel de vérifier auprès de votre comptable ou de votre fiscaliste pour déterminer la meilleure façon de procéder en ce qui a trait aux jetons de présence. 

Rappelez-vous : tout compte. Alors, mieux vaut prévenir que guérir, surtout avec le fisc ! 

Facebook
Twitter
Follow by Email

Encore plus à explorer

Are your ready to reap the benefits of an Advisory Board?


Êtes vous prêts à bénéficier d’un comité consultatif?