Pour l’entrepreneur bénéficiant déjà d’un comité consultatif il pourrait être intéressant d’en évaluer le fonctionnement et sa composition sous l’angle de la diversité. Pour d’autres dont le fonctionnement est dysfonctionnel ou dont le comité est en veilleuse, la diversité pourrait être un nouvel élément le dynamiser. De plus, comme le comité consultatif se veut évolutif, au diapason de l’entreprise, de son environnement et de ses enjeux, la diversité prend tout son sens.

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Le Cercle GDP, dès sa constitution, s’est voulu le reflet d’une réalité  en pleine émergence. Ainsi le CERCLE GDP a-t-il fait de la diversité un élément central de ce qu’il voulait proposer. Dédié entièrement aux comités consultatifs, il entendait promouvoir auprès des entrepreneurs un outil novateur pour soutenir la croissance de leur entreprise et la diversité était un de ses éléments moteurs.


Qu’en est-il de la diversité ?

La diversité peut prendre différentes formes. Pour les uns ce sera une diversité fondée sur le genre pour d’autres sur les compétences, les expertises fonctionnelles, la langue, la culture, l’ethnicité, ou plusieurs autres formes. Tous reconnaissent que la diversité est un atout important pour obtenir des points de vue différents ainsi qu’une vision plus globale des enjeux.

Certaines tendances sociales, voire même législatives, ont propulsé certaines formes de diversité à l’avant-scène. C’est le cas notamment pour celle fondée sur les genres. Ainsi pour les sociétés cotées en bourse, un règlement des Autorités canadiennes en valeurs mobilières oblige ces sociétés à présenter des informations sur le nombre de femmes qui siègent à leur conseil et qui occupent un poste de haut dirigeant, ainsi que des informations sur les politiques qu’elles ont adoptées pour identifier les femmes susceptibles d’occuper des postes de dirigeant ou de haut dirigeant et les nommer à ces postes. En l’absence de telles politiques, les sociétés sont tenues de fournir des explications à cet égard.

Une réglementation plus astreignante est également en force pour les entreprises publiques et parapubliques. Certes, cette mesure contribue à l’avancement des choses, mais elle est surtout le reflet d’une réalité plus large.

La pluralité de pensée est devenue essentielle dans un environnement en constante évolution et soumise à de nombreuses pressions. Grâce à elle l’entrepreneur tendra à être plus efficace et à prendre de meilleures décisions, parce qu’il sera en mesure d’envisager les problèmes selon des points de vue différents et qu’il sera moins susceptible d’être influencé  par une « pensée monolithique » ou plus souvent sa pensée unique qu’est la sienne.

Les statistiques confirment le progrès pour les causes,  mais la réalité est beaucoup plus grande. Tous y gagnent.

Bien que la vaste majorité de PME ne soit pas soumise à ces exigences plus contraignantes, il en va de la meilleure gouvernance, de la prise en compte des enjeux plus nombreux et d’une prise de décision mieux adaptée. Plus nombreuses et variées seront les perspectives portées à l’attention de l’entrepreneur meilleur sera son éclairage au moment de prendre ses décisions.

Le comité consultatif se voulant un soutien privilégié pour l’entrepreneur face à tous ses défis, il y gagnera en pertinence, en performance et en efficacité. Il devient important au moment de recruter et sélectionner les membres d’un comité de s’assurer d’une diversité de provenance. Que ce soit par genre, compétence, expertises fonctionnelles, nature du produit/service, langue, culture, ou autre.

Pour l’entrepreneur bénéficiant déjà d’un comité consultatif il pourrait être intéressant d’en évaluer le fonctionnement et sa composition sous l’angle de la diversité. Pour d’autres dont le fonctionnement est dysfonctionnel ou dont le comité est en veilleuse, la diversité pourrait être un nouvel élément le dynamiser. De plus, comme le comité consultatif se veut évolutif, au diapason de l’entreprise, de son environnement et de ses enjeux, la diversité prend tout son sens.

Parmi nos expériences en ce domaine, nous avons été amenés à optimiser le fonctionnement de comités. La diversité constituait un élément de considération important. Trop souvent la tendance est de s’assurer de la présence de personnes qui vont bien comprendre notre point de vue.

Ce fut le cas pour une entreprise dont le comité était composé de personnes provenant de la même profession ou de professions similaires. La performance de l’entreprise sous cet angle était excellente. Cependant, les défis de l’entreprise étaient tout autres et elle peinait à les relever. Plusieurs tentatives ont avorté et le nouveau personnel embauché pour y faire face ne pouvait bénéficier du support nécessaire. Le comité fut mis en veilleuse. Une nouvelle tentative a été initiée avec comme toile de fond une mise à jour des enjeux, des profils de compétences requises ou souhaitées ainsi que la diversité de provenance des membres qui composeront le comité.

La diversité a bien meilleur goût ! Qu’en est-il pour vous ? (NH)

Encore plus à explorer