Que rechercher dans un membre de comité consultatif

Le membre idéal pour votre comité « trippe » sur votre entreprise, votre volonté d’innover ou tout autre élément qui vous distingue. Le comité lui offre l’opportunité d’élargir son réseau, et d’établir sa crédibilité à l’extérieur de son emploi. Il s’attend à une rémunération symbolique, car il ne faut pas se le cacher l’apport d’un comité est d’une richesse inestimable. Un bon membre de comité sait qu’ensemble nous allons plus loin.

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Former un comité nécessite trouver des personnes ayant vécu des enjeux précis, traversé les phases de croissances spécifiques et avoir la connaissance requise du domaine de l’entrepreneur.  Ce n’est pas une mince tache. 

Peu importe le comité, il y a 6 éléments de base que tous les candidats potentiels doivent posséder à un degré plus ou moins grand.

  1. Une perspective globale du milieu des affaires
  2. Une vision stratégique
  3. Une expertise pointue
  4. Être capable d’offrir de la direction à haut niveau
  5. Être indépendant
  6. Une volonté de partager

Comment s’assurer que la personne possède le profil recherché :

  1. Une perspective globale du milieu des affaires

Une connaissance de différente de cultures et de façons de faire est la clé pour la diversité d’opinions. Vous cherchez une personne avec plus de 15 ans dans plus d’une entreprise. Elle pourrait être impliquée dans des associations sectorielles ou aura touché à différents marchés, industries ou domaines.

  1. Une vision stratégique

La capacité de garder le cap sur les objectifs fixés.  Cette personne a eu au moins un poste de haute direction et aura vécu des planifications stratégiques.  Elle a appris à déléguer et su mener ou a été partie prenante de croissances soutenues et rentables dans une ou plusieurs entreprises.  

  1. Une expertise pointue

Ce n’est pas juste l’expertise, c’est l’habilité de désacraliser. Une personne à l’aise qui ne se sent pas obligée de défendre ses points, au contraire, ses explications sont claires et tiennent compte de l’influence de son champ d’expertise sur l’ensemble de l’entreprise.  Par exemple une vision financière plus stratégique impliquant un système comptable intégré aux autres systèmes de gestion informatisés.  Cette intégration a un impact sur toute l’entreprise, la définition d’indices de performance en lien avec les objectifs et des suivis plus rigoureux pourrait changer la culture de l’entreprise.

S’il s’agit de nouvelles technologies, il se peut que cette personne n’ait pas des décennies d’expérience, au contraire.  L’impératif est que la personne soit ouverte d’esprit, ait de l’écoute, soit sensible aux craintes du changement et le changement de culture que son expertise représente.

  1. Être capable d’offrir de la direction à haut niveau

Nul besoin de faire, il faut savoir faire et motiver.  C’est la capacité de donner un sens à la fonction dont il s’agit et faire en sorte que les personnes, sous sa gouverne, deviennent partie prenante dans l’obtention des objectifs de l’entreprise.  Dans un comité elle ramènera les discussions aux grands enjeux et aux raisons pour lesquelles les décisions doivent être prises. Tous comprendront clairement des répercussions d’ignorer une situation ou remettre une décision.

  1. Être indépendant

Un comité constitué de personnes que l’on connait n’aura pas la portée optimale.  Il faut éviter les enjeux émotifs ou les liens d’amitié aptes à créer d’inconforts ou limiter les échanges, par ailleurs vous avez déjà accès aux opinions des personnes que vous connaissez et pouvez valider n’importe quand. De préférence, le membre est une personne que vous ne connaissez pas ou seulement de réputation. 

Encore plus important, il ne devrait pas avoir de lien d’affaires existant ou possible.  Connaissez-vous un consultant qui serait prêt à critiquer son apport à un projet, ou vous partager ses faiblesses lors d’un échange?   Le comité vous permet d’avoir une meilleure relation avec vos consultants avec des mandats plus clairs et des résultats plus percutants.

  1. Une volonté de partager

Lorsque l’argent est le plus grand motivateur, vous n’êtes pas avec la personne que vous désirez sur votre comité.  Les exigences financières pour siéger à un comité consultatif sont beaucoup plus basses que pour siéger à un CA, car les membres n’ont aucune responsabilité légale et il n’y a pas d’enjeux politiques. 

Les membres d’un comité consultatif sont sélectionnés pour vous tirer vers la lumière, pour vous aider à franchir des étapes qu’ils ont eux-mêmes naviguées dans des situations similaires.  Si le membre potentiel doit « étudier » pour faire une mise à niveau il s’agit de la mauvaise personne.

Le membre idéal pour votre comité « trippe » sur votre entreprise, votre volonté d’innover ou tout autre élément qui vous distingue. Le comité lui offre l’opportunité d’élargir son réseau, et d’établir sa crédibilité à l’extérieur de son emploi. Il s’attend à une rémunération symbolique, car il ne faut pas se le cacher l’apport d’un comité est d’une richesse inestimable.   Un bon membre de comité sait qu’ensemble nous allons plus loin.     

Quelques questions avant de commencer à recruter pour votre comité. Si vous considérez former votre comité vous-même, pensez-y bien. Comment allez-vous recruter des personnes que vous ne connaissez pas?  Comment allez-vous pouvoir négocier les termes de services si vous recrutez vous-même?  Comment pouvez-vous indiquer à une personne d’influence du milieu des affaires que finalement son apport n’est pas pertinent?  

Et plus important où allez-vous trouver le temps pour faire le recrutement?

Appelez nous, nous sommes conscient que votre temps est precieux, que vous desirez avoir un comité performant qui ne vous crééra pas de charge de travail supplémentaire.    450-238-1004 poste 1

Encore plus à explorer