L’art de poser des questions

L’entrepreneur y gagne, car sa vision aura une meilleure chance de devenir une réalité. De plus chaque membre de l’équipe est d’autant plus responsabilisé. Dans  « 6 mois » si le projet n’a pas réussi il sera plus facile de faire le point ou du moins les causes seront certainement plus évidentes. Plus  le Chef d’entreprise prend goût à poser des questions, plus il voudra recevoir des réponses stimulantes.  C’est également dans ce contexte qu’un comité consultatif stratégique prend tout son sens. 

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Allez-vous chercher le maximum de votre équipe de direction ou d’autres intervenants de haut niveau? C’est important, car cela permet  à votre entreprise de grandir.  C’est aussi une des façons de pouvoir garder vos meilleurs effectifs engagés et fidèles à votre organisation.  

Poser des questions n’est pas évident pour un entrepreneur qui est fonceur avec les yeux rivés sur son but. Recevoir de véritables réponses l’est encore moins.

Un chef d’entreprise est souvent un visionnaire,  qui aime le terrain et l’action. Sans nécessairement le vouloir, nous transmettons nos « vérités » à notre entourage.  Notre équipe de direction connait nos attentes.  Nous donnons des mandats selon notre vision et demandons de nos fournisseurs des livrables spécifiques. 

Or il est difficile pour les exécutants, d’offrir une opinion qui diffère de celui du donneur d’ordres, dont ils dépendent.  Il est donc essentiel de poser des questions. La qualité de la question fera toute la différence.

Avant de poser une question, nous devons nous préparer à :

  • Vouloir recevoir une réponse
  • Écouter la réponse sans couper la parole à celui qui l’offre
  • Écouter jusqu’à la fin de l’explication et donnant du temps à la personne d’ajouter des explications au besoin

Une question de qualité nous facilitera la tâche, car la réponse sera intéressante, enrichissante et permettra aux diverses parties de grandir et d’apprendre.      

Voici quelques questions que j’affectionne qui peuvent être utilisées pour amorcer une discussion.  Je pars du principe que le chef d’entreprise a une idée et qu’il l’aura partagée directement ou indirectement avec son entourage qui sera par le fait même déjà influencé.  

A titre d’exemple le mot projet et une date butoir de 6 mois sont utilisés.

  • Selon vous, quels résultats atteindrons-nous si nous effectuons ce « projet » tel qu’il est articulé aujourd’hui?
  • Si nous effectuons ce « projet » parfaitement, quelles sont les raisons possibles pour lesquelles nous n’avons pas réussi à atteindre nos objectifs?
  • Je vais vous demander de vous projeter dans l’avenir. Nous effectuons ce plan parfaitement. Dans « 6 mois », nous faisons le « postmortem » de ce  « projet » alors qu’il a échoué.   Qu’est-ce qui aura mal fonctionné?

En utilisant la projection dans l’avenir, cela ouvre la porte à des scénarios inattendus et permet de désamorcer la réactivité et les idées préconçues.  La réflexion requise est plus large et peut amener de nouveaux éléments.  Les personnes impliquées doivent élargir et approfondir leur réflexion, imaginer et réexaminer le « projet » dans son ensemble. La conversation qui suit devrait être stimulante et valorisante pour tous.  Il se pourrait même que le « projet » change pour devenir plus simple, plus innovant ou plus audacieux.

Les membres de l’équipe auront l’opportunité d’offrir le meilleur d’eux-mêmes dans un contexte plus large avec la possibilité de dépasser les attentes.  C’est motivant et fidélisant pour les employés.

L’entrepreneur y gagne, car sa vision aura une meilleure chance de devenir une réalité. De plus chaque membre de l’équipe est d’autant plus responsabilisé. Dans  « 6 mois » si le projet n’a pas réussi il sera plus facile de faire le point ou du moins les causes seront certainement plus évidentes. 

Plus  le Chef d’entreprise prend goût à poser des questions, plus il voudra recevoir des réponses stimulantes.  C’est également dans ce contexte qu’un comité consultatif stratégique prend tout son sens. 

Encore plus à explorer