Les bases

Catégories

Préparez-vous à bénéficier d’un comité consultatif (2e partie)

Vos objectifs pour l’entreprise sont la raison d’être de votre comité.
Sans objectifs un comité consultatif ne peut tout simplement pas exister. Les objectifs peuvent cibler les ventes, la rentabilité, l’ouverture de nouveaux marchés, la mise en place de nouvelles structures, une croissance organique ou pas, une transition d’entreprise, ou tout but que l’on se donne. Peut-importe le but, il doit être SMART

Préparez vous à bénéficier d’un comité consultatif (1e partie)

Un chef d’entreprise peut avoir un comité et en être satisfait, cela ne veut pas dire qu’il en retire tout ce que les membres sont prêts à offrir. Depuis plus de dix ans, nous avons vu nos clients évoluer avec leurs comités.  Tous, malgré leurs réserves initiales, se sont prêtés à l’exercice et ont atteint de nouveaux sommets. 

Que rechercher dans un membre de comité consultatif

Le membre idéal pour votre comité « trippe » sur votre entreprise, votre volonté d’innover ou tout autre élément qui vous distingue. Le comité lui offre l’opportunité d’élargir son réseau, et d’établir sa crédibilité à l’extérieur de son emploi. Il s’attend à une rémunération symbolique, car il ne faut pas se le cacher l’apport d’un comité est d’une richesse inestimable. Un bon membre de comité sait qu’ensemble nous allons plus loin.

L’art de poser des questions

L’entrepreneur y gagne, car sa vision aura une meilleure chance de devenir une réalité. De plus chaque membre de l’équipe est d’autant plus responsabilisé. Dans  « 6 mois » si le projet n’a pas réussi il sera plus facile de faire le point ou du moins les causes seront certainement plus évidentes. Plus  le Chef d’entreprise prend goût à poser des questions, plus il voudra recevoir des réponses stimulantes.  C’est également dans ce contexte qu’un comité consultatif stratégique prend tout son sens. 

Le bénéfice du comité consultatif qui peut s’avérer un piège

Une faveur, une gentillesse, le désir d’aider sont souvent à la source du conflit. Le chef ne cherche pas de la main-d’œuvre gratuite et le membre ne désire pas se remplir les poches. Mais avec le temps, la neutralité disparaît et le biais devient quasi inévitable.

Au-delà des résolutions

Trop souvent également, on attribue à des facteurs externes la non réalisation des résolutions ou objectifs. À ce SMART, nous y associons une dimension additionnelle en trois points : Imputabilité – Responsabilisation – Autonomie. Au-delà de tout facteur externe, la personne qui décide de s’engager doit pouvoir associer les résultats à ses propres actions ou décisions, savoir qu’elle en est responsable et l’assumer ainsi qu’elle dispose de tous les moyens nécessaires à son accomplissement.

3 moyens de vous dépasser

… la peur de perdre le contrôle, des appréhensions quant à la divulgation d’informations stratégiques, sensibles et personnelles, ainsi que la pertinence et les compétences des personnes à recruter (qu’est-ce que cette personne peut m’apporter de plus).

Comité consultatif : gouvernance et performance

Le comité consultatif devient un outil qui prend toute sa valeur pour faire face à ce défi. Contrairement à un conseil d’administration, il n’est pas directement lié à des enjeux de parties externes (conformité), mais constitue un atout important pour les autres enjeux. Les entrepreneurs ont le choix de se doter ou non d’un comité consultatif, de sa forme et des enjeux auxquels ils veulent s’adresser.

Simplifiez pour mieux réussir?

Le Comité consultatif n’est pas un Conseil d’administration.  Au Cercle GDP  nous développons les outils requis au fur et à mesure,  pour chaque situation.

Préparez-vous à bénéficier d’un comité consultatif (2e partie)

Vos objectifs pour l’entreprise sont la raison d’être de votre comité.
Sans objectifs un comité consultatif ne peut tout simplement pas exister. Les objectifs peuvent cibler les ventes, la rentabilité, l’ouverture de nouveaux marchés, la mise en place de nouvelles structures, une croissance organique ou pas, une transition d’entreprise, ou tout but que l’on se donne. Peut-importe le but, il doit être SMART

Préparez vous à bénéficier d’un comité consultatif (1e partie)

Un chef d’entreprise peut avoir un comité et en être satisfait, cela ne veut pas dire qu’il en retire tout ce que les membres sont prêts à offrir. Depuis plus de dix ans, nous avons vu nos clients évoluer avec leurs comités.  Tous, malgré leurs réserves initiales, se sont prêtés à l’exercice et ont atteint de nouveaux sommets. 

Que rechercher dans un membre de comité consultatif

Le membre idéal pour votre comité « trippe » sur votre entreprise, votre volonté d’innover ou tout autre élément qui vous distingue. Le comité lui offre l’opportunité d’élargir son réseau, et d’établir sa crédibilité à l’extérieur de son emploi. Il s’attend à une rémunération symbolique, car il ne faut pas se le cacher l’apport d’un comité est d’une richesse inestimable. Un bon membre de comité sait qu’ensemble nous allons plus loin.

L’art de poser des questions

L’entrepreneur y gagne, car sa vision aura une meilleure chance de devenir une réalité. De plus chaque membre de l’équipe est d’autant plus responsabilisé. Dans  « 6 mois » si le projet n’a pas réussi il sera plus facile de faire le point ou du moins les causes seront certainement plus évidentes. Plus  le Chef d’entreprise prend goût à poser des questions, plus il voudra recevoir des réponses stimulantes.  C’est également dans ce contexte qu’un comité consultatif stratégique prend tout son sens. 

Le bénéfice du comité consultatif qui peut s’avérer un piège

Une faveur, une gentillesse, le désir d’aider sont souvent à la source du conflit. Le chef ne cherche pas de la main-d’œuvre gratuite et le membre ne désire pas se remplir les poches. Mais avec le temps, la neutralité disparaît et le biais devient quasi inévitable.

Au-delà des résolutions

Trop souvent également, on attribue à des facteurs externes la non réalisation des résolutions ou objectifs. À ce SMART, nous y associons une dimension additionnelle en trois points : Imputabilité – Responsabilisation – Autonomie. Au-delà de tout facteur externe, la personne qui décide de s’engager doit pouvoir associer les résultats à ses propres actions ou décisions, savoir qu’elle en est responsable et l’assumer ainsi qu’elle dispose de tous les moyens nécessaires à son accomplissement.

3 moyens de vous dépasser

… la peur de perdre le contrôle, des appréhensions quant à la divulgation d’informations stratégiques, sensibles et personnelles, ainsi que la pertinence et les compétences des personnes à recruter (qu’est-ce que cette personne peut m’apporter de plus).

Comité consultatif : gouvernance et performance

Le comité consultatif devient un outil qui prend toute sa valeur pour faire face à ce défi. Contrairement à un conseil d’administration, il n’est pas directement lié à des enjeux de parties externes (conformité), mais constitue un atout important pour les autres enjeux. Les entrepreneurs ont le choix de se doter ou non d’un comité consultatif, de sa forme et des enjeux auxquels ils veulent s’adresser.

Simplifiez pour mieux réussir?

Le Comité consultatif n’est pas un Conseil d’administration.  Au Cercle GDP  nous développons les outils requis au fur et à mesure,  pour chaque situation.