Gestion de crise

Catégories

Pour une relance : accélérée, modérée … différente

La pandémie est venue apporter un certain temps d’arrêt (ou plutôt de ralentissement) – je dirais davantage comme l’exprime si bien l’expression anglaise un « hiccup » – qui vient chambarder quelque peu l’ordre établi. Les gouvernements et les instances de santé publique ont pris le devant de la scène et dictent maintenant le pas de la parade. Jusqu’où et pendant combien de temps encore, bien malin qui saura le prédire. Mais force est de constater que ces instances sont maîtresses des diktats actuellement. Qui, quand et quoi rouvrir? À quel rythme, pendant combien de temps, sous quelles conditions …? Comment les individus doivent se comporter, etc.

3 problemes à résoudre, 6 solutions pour faire des changement durables et rentables

Commencez immédiatement, essayer rapidement pour mettre vos plans à l’épreuve. Au pire, vous aller démontrer à vos employés qu’ils vous tiennent à cœur et que vous croyez en leurs capacités d’ajustement. Ne serait-ce que de se prêter à l’exercice. Cette planification mettra l’emphase sur vos besoins, votre inventaire de ressources et vous permettra de vous outiller pour l’avenir. Rien que la planification d’un tel programme prépare l’entreprise à être dans le coup demain.

Après le confinement, le retour

Dans chaque cas, il faut bien prendre la mesure des effets de la crise, la condition dans laquelle elle se trouve, la condition et la disponibilité des ressources, les opportunités qui s’offrent et les façons de reprendre les activités dans un contexte où on ne peut contrôler toutes les variables; dont la rapidité du rythme de la reprise, le secteur dans lequel l’entreprise œuvre, la propagation du virus et les mesures sanitaires ainsi que de nombreuses autres variables.

La pandémie de COVID-19 nous est tombée dessus comme…

Certaines PME, s’étant dotées d’un comité consultatif auprès du Cercle, ont réagi rapidement et ont fait appel à leur comité, notamment via une visioconférence. Leurs principales préoccupations étaient à l’effet de prendre soin de leur personnel, de préserver les liquidités de l’entreprise, de mettre en place un plan de contingence et de continuité et de jeter les bases d’un plan de relance.
En voici certaines grandes lignes.

Pour une relance : accélérée, modérée … différente

La pandémie est venue apporter un certain temps d’arrêt (ou plutôt de ralentissement) – je dirais davantage comme l’exprime si bien l’expression anglaise un « hiccup » – qui vient chambarder quelque peu l’ordre établi. Les gouvernements et les instances de santé publique ont pris le devant de la scène et dictent maintenant le pas de la parade. Jusqu’où et pendant combien de temps encore, bien malin qui saura le prédire. Mais force est de constater que ces instances sont maîtresses des diktats actuellement. Qui, quand et quoi rouvrir? À quel rythme, pendant combien de temps, sous quelles conditions …? Comment les individus doivent se comporter, etc.

3 problemes à résoudre, 6 solutions pour faire des changement durables et rentables

Commencez immédiatement, essayer rapidement pour mettre vos plans à l’épreuve. Au pire, vous aller démontrer à vos employés qu’ils vous tiennent à cœur et que vous croyez en leurs capacités d’ajustement. Ne serait-ce que de se prêter à l’exercice. Cette planification mettra l’emphase sur vos besoins, votre inventaire de ressources et vous permettra de vous outiller pour l’avenir. Rien que la planification d’un tel programme prépare l’entreprise à être dans le coup demain.

Après le confinement, le retour

Dans chaque cas, il faut bien prendre la mesure des effets de la crise, la condition dans laquelle elle se trouve, la condition et la disponibilité des ressources, les opportunités qui s’offrent et les façons de reprendre les activités dans un contexte où on ne peut contrôler toutes les variables; dont la rapidité du rythme de la reprise, le secteur dans lequel l’entreprise œuvre, la propagation du virus et les mesures sanitaires ainsi que de nombreuses autres variables.

La pandémie de COVID-19 nous est tombée dessus comme…

Certaines PME, s’étant dotées d’un comité consultatif auprès du Cercle, ont réagi rapidement et ont fait appel à leur comité, notamment via une visioconférence. Leurs principales préoccupations étaient à l’effet de prendre soin de leur personnel, de préserver les liquidités de l’entreprise, de mettre en place un plan de contingence et de continuité et de jeter les bases d’un plan de relance.
En voici certaines grandes lignes.