Cheminement du Chef

Catégories

Vous n’êtes pas seul

Le monde des affaires se transforme. Il est de plus en plus complexe, ambigu et rempli d’incertitudes. Combien sommes-nous, malgré la passion pour notre entreprise – notre bébé – à sentir parfois le tapis glissé sous nos pieds ? Nous sommes tous humains et prenons conscience, parfois trop tard, que nous devons notre réussite en affaires d’abord à l’appui de nos proches et à une hygiène de vie saine, physiquement et mentalement.

Culture de prise de decision

Le devoir du Chef d’entreprise est de montrer l’exemple, de se garder informer et d’éliminer ses angles morts. En déléguant les décisions qui ont un impact direct sur les équipes de travail au Directeur de l’usine, le directeur pourra ensuite déléguer à ses contremaitres et ainsi de suite. Le chef montre l’exemple en ouvrant les canaux de communication. Les employés, de tous niveaux, ayant leur mot à dire seront plus enclins à adopter les changements prescrits de plein gré et développeront un plus grand sens de l’appartenance.

Détermination, optimisme, opportunisme

Parmi nos clients, chefs d’entreprise, je perçois déjà une tendance.  Tous m’assurent qu’ils vont en sortir plus ouverts à des solutions qui les sortent de leurs zones de confort, leurs systèmes de sécurité et de contrôle plus robustes et leurs entreprises plus fortes

Conformiste ou spontané ou un amalgame des deux

Le fondateur d’une entreprise est dans un monde différent. Il peut aller jusqu’à créer son propre environnement, repoussant toutes les balises pour créer un tout nouvel univers. Il suffit de penser à Guy Laliberté qui a réinventé le Cirque!
Selon la personnalité de l’entrepreneur, avec le temps, plusieurs réalités peuvent se façonner, particulièrement dû à l’écoute sélective souvent un élément crucial a son succès.

Garder le cap a des consequences

Le bâtisseur d’une entreprise a du développer des instincts de survie particuliers pour passer à travers les épreuves qui l’on menés à son niveau de succès. Plus il aura persévéré dans le temps, et plus il a réussi à atteindre ses objectifs, plus les qualités qui lui ont permis d’avoir du succès peuvent nuire au chef d’entreprise. Il a dû garder le cap et comme première ligne de défense, l’entrepreneur aura naturellement cultivé la réticence à accepter des distractions qui ne cadrent pas avec sa vision.

Vous n’êtes pas seul

Le monde des affaires se transforme. Il est de plus en plus complexe, ambigu et rempli d’incertitudes. Combien sommes-nous, malgré la passion pour notre entreprise – notre bébé – à sentir parfois le tapis glissé sous nos pieds ? Nous sommes tous humains et prenons conscience, parfois trop tard, que nous devons notre réussite en affaires d’abord à l’appui de nos proches et à une hygiène de vie saine, physiquement et mentalement.

Culture de prise de decision

Le devoir du Chef d’entreprise est de montrer l’exemple, de se garder informer et d’éliminer ses angles morts. En déléguant les décisions qui ont un impact direct sur les équipes de travail au Directeur de l’usine, le directeur pourra ensuite déléguer à ses contremaitres et ainsi de suite. Le chef montre l’exemple en ouvrant les canaux de communication. Les employés, de tous niveaux, ayant leur mot à dire seront plus enclins à adopter les changements prescrits de plein gré et développeront un plus grand sens de l’appartenance.

Détermination, optimisme, opportunisme

Parmi nos clients, chefs d’entreprise, je perçois déjà une tendance.  Tous m’assurent qu’ils vont en sortir plus ouverts à des solutions qui les sortent de leurs zones de confort, leurs systèmes de sécurité et de contrôle plus robustes et leurs entreprises plus fortes

Conformiste ou spontané ou un amalgame des deux

Le fondateur d’une entreprise est dans un monde différent. Il peut aller jusqu’à créer son propre environnement, repoussant toutes les balises pour créer un tout nouvel univers. Il suffit de penser à Guy Laliberté qui a réinventé le Cirque!
Selon la personnalité de l’entrepreneur, avec le temps, plusieurs réalités peuvent se façonner, particulièrement dû à l’écoute sélective souvent un élément crucial a son succès.

Garder le cap a des consequences

Le bâtisseur d’une entreprise a du développer des instincts de survie particuliers pour passer à travers les épreuves qui l’on menés à son niveau de succès. Plus il aura persévéré dans le temps, et plus il a réussi à atteindre ses objectifs, plus les qualités qui lui ont permis d’avoir du succès peuvent nuire au chef d’entreprise. Il a dû garder le cap et comme première ligne de défense, l’entrepreneur aura naturellement cultivé la réticence à accepter des distractions qui ne cadrent pas avec sa vision.