Les experts des comités consultatifs®

Experts du comité consultatif®

450-238-1004

Experts du comité consultatif®

450-238-1004

Sélectionner un comité qui vous convient

Recherchez des comités consultatifs bien structurés et bien encadrés, l’expérience sera aussi enrichissante pour vous que pour le chef d’entreprise.
Siéger au sein d’un comité consultatif offre de nombreux avantages et, si vous choisissez bien votre engagement, peu d’inconvénients.  Parmi les avantages :
  • partager vos connaissances et votre expérience
  • élargir votre réseau de contacts
  • acquérir de l’expérience de gouvernance d’entreprise
  • se garder à la fine pointe
  • entretenir votre réseau professionnel
  • participer  à la croissance de l’entreprise
  • participer à la réussite d’un entrepreneur 
  • influencer son évolution
Quelques inconvénients potentiels
  • voyagement pour se rendre aux réunions
  • engagement de temps
  • être associé à un échec ou une situation non désirée
  • temps de préparation/dossiers à étudier
  • potentiel de conflit d’intérêts
Lors qu’on choisit un comité, ce n’est pas pour les revenus que cela peut engendrer.  Même si vous recevez un jeton de présence et/ou vous êtes remboursé pour votre déplacement cela ne pourra pas équivaloir à des honoraires de consultation.  Vos critères de sélection devraient inclure :
  • votre intérêt pour les activités de l’entreprise
  • votre expérience à conseiller l’entrepreneur face aux défis qui se présentent a lui
  • votre connaissance des marchés et du milieu ciblé par le chef d’entreprise
  • la proximité des rencontres
  • la durée et la fréquence des rencontres
Et surtout, les éléments clés 
  • la chimie avec l’entrepreneur et la confiance qu’il vous inspire
Ayant vérifié ces premiers éléments, il ne reste qu’à valider un ou deux points :   Dossiers à étudier  Un comité consultatif est un lieu où les personnes qui y siègent partagent leur vécu. Elles ne sont pas en train d’apprendre avec l’entrepreneur et elles n’offrent pas des consultations.  Elles participent à des discussions et des débats qui permettront au chef d’entreprise de mieux maîtriser les enjeux et de prendre des décisions plus éclairées. Le comité bien conçu rassemblera une diversité de compétences et d’expertises.  Dans chaque situation ou enjeu, il devrait toujours y avoir  au moins un participant qui est dans sa zone de confort ou qui a déjà vécu une expérience semblable. Les autres membres  réfléchissent aux impacts et aux répercussions que certaines décisions pourraient avoir sur l’ensemble des opérations de l’entreprise.  Conflits d’intérêts La minute que nous sommes en mesure d’influencer une décision qui pourrait nous bénéficier directement ou indirectement nous sommes en conflit d’intérêts. Ainsi une relation d’affaires préexistante ou éventuelle nous met en conflit d’intérêts.  Les conflits d’intérêts réels ou perçus minent notre bonne réputation. Rien ne nous empêche de faire affaire avec les autres membres qui siègent au comité consultatif, mais avec la personne pour qui le comité consultatif a été conçu c’est fortement déconseillé.  Un cadre supérieur ou un chef d’entreprise a peu de questions à se poser au sujet des conflits d’intérêts. Soit il y en existe ou il pourrait en avoir à l’avenir.  Dans l’éventualité qu’un conflit se pointe à l’horizon, la personne démissionne du comité consultatif. Un consultant gagne sa vie  en réalisant des mandats.  Siéger au sein d’un comité consultatif est enrichissant, car il fait de nouveaux contacts et a la possibilité d’augmenter sa crédibilité dans de nouveaux réseaux. Hors, puisqu’il gagne sa vie en obtenant et réalisant divers mandats il doit être conscient qu’il peut facilement nuire à sa réputation. Un consultant ne doit pas se joindre à un comité consultatif dans la perspective de décrocher des mandats.  Personne ne sera dupe, le service au sein d’un comité n’est pas une source de mandats, surtout lorsqu’on a accès à des informations privilégiées incluant les budgets disponibles. Sauf exception lorsqu’on accepte un mandat pour siéger à un conseil ou un comité on délaisse la possibilité de voir le nom de cette entreprise apparaître sur sa liste de clients du moins aussi longtemps qu’on est impliqué dans sa gouvernance.  L’inverse est tout aussi vrai. Un entrepreneur ne peut pas inviter une personne à siéger au sien de son comité consultatif pour profiter de consultations gratuites.  Un consultant habituellement payé pour donner un avis professionnel peut se sentir lésé, si son avis est sollicité lors d’une réunion.  Ainsi il faut connaitre ses limites et clairement établir les lignes de conduite à respecter. Le milieu des affaires devient plus conscientisé et mieux informé au sujet des règles de saine gouvernance.  Parfois, les meilleures intentions peuvent être mal perçues et mal reçues.  On se souviendra beaucoup plus longtemps du professionnel qui démontre du caractère et de l’intégrité et qui respecte des lignes de conduite sans exception. En acceptant de faire des exceptions, le jugement de la personne peut être remis en question.  Les pratiques exemplaires de gouvernance commencent à petite échelle au sein de comités consultatifs dans la PME.  Recherchez des comités consultatifs bien structurés et bien encadrés, l’expérience sera aussi enrichissante pour vous que pour le chef d’entreprise.

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Encore plus à explorer

Are your ready to reap the benefits of an Advisory Board?


Êtes vous prêts à bénéficier d’un comité consultatif?